• fredericcorbi

Comment mieux vendre sa maison avec la méthode Marie KONDO en 2020 ?

Comme beaucoup d’abonnés Netflix, j’ai suivi la série L’ordre des choses (Sparking Joy with Marie Kondo) sortie en janvier 2019. J’ai poursuivi en lisant son livre ainsi qu’un manga. Et je ne le regrette pas car je voulais en savoir plus ! Je voulais déjà savoir si c’était un effet de mode ou une vraie solution miracle. Voici ce que je retiens de la méthode japonaise selon Marie KONDO. La série présente des familles débordées par le manque de rangement et d’organisation. Marie et son assistante-traductrice arrivent chez eux et quelques semaines plus tard la maison est méconnaissable. Plein de conseils sont donnés tels que comment plier ses vêtements ou comment organiser sa cuisine. De la salle-de-bains au garage, toutes les pièces de la maison y passent.

Le principe est simple : il suffit de se demander si chaque objet de la maison procure de la joie ou pas. Si on n’a aucun attachement à un objet et s’il n’est d’aucune utilité, alors autant s’en défaire : revente, don aux œuvres de charité ou poubelle. Beaucoup de blagues ont été faites à ce sujet dans les séries TV et sur les réseaux sociaux : j’ai jeté mon vélo stationnaire et les légumes du frigo : ils ne m’apportaient aucune joie.

Il n’empêche que je suis convaincu que c’est une bonne méthode que de se demander pourquoi j’ai ÇA chez moi? J’en ai besoin? J’y suis attaché? Je m’en sers souvent … ou jamais?

Les conseils dans la série sont bons. Ils deviennent cependant répétitifs au fil des épisodes.

Le problème principal que j’ai observé chez tous les gens qui servent d’exemple pour la série sont :

- trop, beaucoup trop mais vraiment trop de choses dans la maison;

- manque des systèmes de rangement et d’organisation;

- placards trop remplis et dont on ignore le contenu (surtout les étagères du haut et ce qui est tout au fond du placard)

- manque ou absence de temps consacré à ranger.


La méthode Marie Kondo propose de consacrer beaucoup de temps d’un coup d’un seul pour se défaire du bazar qui règne dans la maison une bonne fois pour toute. Pour cela elle propose de considérer par catégorie les objets de la maison et de les traiter tous en même temps : les vêtements, les livres, les papiers, les choses diverses, les objets sentimentaux.

Pour avoir traverser l’atlantique, je peux vous dire que le déménagement s’en porte mieux avec un minimum de livres. J’en avais gardé beaucoup. J’ai constaté qu’ils ne servent plus à rien une fois lus. Il suffit donc de garder seulement les livres que l’on est sur de vouloir relire un jour. On peut garder les 3 ou 4 qui appartiennent à une même collection et qui font joli. On peut garder ceux auxquels on est très attaché. L’objectif est d’en conserver un nombre très limité, pas de faire concurrence à la grande bibliothèque (vous savez, la BANQ, la bibliothèque et archives nationales du Québec, boulevard de Maisonneuve).

Pour les vêtements, on a tendance a toujours porter les mêmes. Les placards sont encombrés par ceux qu’on garde pour ‘‘au cas où’’. Attention aux vêtements usés, trop petits, trop grands, trop vieux …

Et la décoration ? Est-ce utile d’avoir toute une collection de coussins ou de poteries dans les placards pour en changer à l’occasion ? La méthode japonaise de rangement de Marie Kondo propose de se poser une série de questions qui pourrait se résumer à se demander pourquoi on a ça chez soi.

Ensuite elle propose d’optimiser l’espace, de mieux ranger et d’organiser pour pouvoir y vivre confortablement. C’est là que ça commence à devenir intéressant pour les professionnels de l’immobilier et pour les clients vendeurs de leur maison.

Les résultats sont spectaculaires : les pièces ont l’air plus grandes, il fait bon y vivre et la maison est mise en valeur !

Ce sont trois conditions gagnantes pour mieux revendre votre maison !

En effet, pour vendre la maison, il faudra la montrer d’une part sur Centris en photo et d’autre part à des visiteurs. Des photos qui montrent du désordre ? Des acheteurs potentiels qui verront plus l’encombrement que la maison ? Non merci !

Même si on ne prévoit pas revendre sa maison, qui n’a pas envie d’un intérieur plus confortable et plus agréable ? Pourquoi ne pas se réapproprier l’espace et rendre son intérieur plus confortable ?

J’ai poursuivi mon intérêt pour la méthode Marie Kondo avec la lecture de plusieurs de ces livres. J’y ai trouvé des répétitions mais j’y ai découvert l’autre côté du miroir : le bazar revient vite. Pour éviter cela, il faut être méthodique et discipliné dans les gestes quotidiens. Par exemple, vider sa boite à lunch immédiatement en arrivant à la maison et ne pas la laisser traîner dans la cuisine jusqu’à l’heure du souper. Passer quelques minutes chaque jour à ramasser les objets laissés ici et là dans la maison. Sortir magasiner pour s’occuper la fin de semaine ? Mauvaise idée car on va certainement acheter quelque chose pour lequel on aura un coup de cœur mais qui n’est pas indispensable et qu’on ne saura pas où ranger. Et à ce rythme, dans quelques semaines la maison sera à nouveau encombrée :-(

À noter qu’en 2020 un petit dernier s’est ajouté à la collection avec pour thème le bureau. Comment est votre environnement de travail ?

En résumé, que penser de la méthode Marie Kondo ? Faut-il y voir un effet de mode ? Possiblement, grâce à Netflix qui a largement contribué à la médiatisation de l’auteure. La série a beaucoup fait parlé d’elle. Je veux dire de la série, et du coup, de Marie Kondo. Est-ce une solution miracle ? Certainement pas, contrairement à ce que laisse penser la série. La solution secrète : ce sont des efforts à faire au quotidien… et à vie, l’idée étant de ne pas avoir trop de choses chez soi et de faire régner l’ordre, pas le désordre !

0 vue

Frédéric Corbi

Courtier Immobilier résidentiel

©2020 par Mon site. Créé avec Wix.com